Archives du tag ‘savoir

La voie du savoir n’a pas de sentiers attitrés   Leave a comment

Deux moines un rire

Le développement du savoir et du développement du potentiel des personnes reposent sur des connaissances individuelles ou collectives acquises par l’expérimentation, l’apprentissage, l’observation et l’étude. Ces connaissances relèvent chacune d’un domaine précis.

Le plus grand frein au développement du savoir est d’imposer une seule approche ou une seule démarche. Cette vision rétrécie, ultimement, nous pousse à véhiculer qu’une seule forme de connaissance tout en nous propulsant vers une plus grande ignorance. C’est par la diversité que nous retrouvons la richesse de nos savoirs, la prise en compte des différents points de vue et des cultures qui nous ont façonnées.

Nous devrions nous méfier de l’homme de science qui défend que la vision scientifique du monde, et qui pourchasse et ridiculise d’autres démarches. De même, nous devrions nous méfier tout autant, de ce croyant qui ne voit, et prône que la forme de connaissance par révélation. Ou encore, nous devrions nous méfier de ces économistes qui ne comptabilisent que les connaissances à valeur ajoutée. Tous les domaines de connaissance peuvent être utilisés par des esprits mal intentionnés ou ignorants pour détruire de large aspect créatif et culturel de notre humanité. Si notre planète est en si mauvais état, c’est en grande partie par la superposition d’intérêts provenant d’ignorants du bien commun et du développement du savoir.

Cette forme de répression barbare est souvent engendrée par un sentiment d’appartenance qui au début semblait noble. Mais lorsque le sentiment d’appartenance génère un phénomène d’exclusion sociale, c’est là qu’il faut appliquer les freins. L’élitisme est un aveuglement dangereux.

Que des adeptes de yoga, d’un parti politique ou d’un cercle philosophique se retrouvent ensemble, c’est une bonne chose. Mais, nier la véracité de la position des autres factions est un aveuglement volontaire.

Les personnes qui cherchent vraiment le développement des savoirs ont un esprit ouvert et inclusif. Les femmes et les hommes considérés comme des grands esprits empreints de sagesse et qui ont marqué notre histoire étaient ouverts à d’autres types de connaissances que leur domaine d’expertise. Il existe des voies différentes pour mieux comprendre l’univers et la vie qui nous entoure, et le fait de voir les avancées en neuroscience grâce à la contribution de méditants n’a rien de surprenant.

La voie du savoir n’a pas de sentiers attitrés.

Une chanson de Roger Hodgson – Logical song

COPYRIGHT – DROIT D’AUTEUR – Daniel Jean – Si vous voulez copier ce texte merci d’indiquer la source dandanjean.wordpress.com, ne pas couper ou modifier les textes et le contenu merci

 

Publié 22 août 2017 par dandanjean dans Textes de mon cru

Tag(s) associé(s) : , , , , ,

Devenez gais, riez!   Leave a comment

ImAGE joie

Bien sûr il y a les luttes de pouvoir, il y a ces guerriers qui tentent de conquérir le plus de territoire possible. Mais pourquoi se laisser envahir par cette vision obsolète et terne?

Le gai savoir, c’est l’art de s’élever au-dessus de cette morosité et célébrer la vie

Il y a tant de lumière à découvrir dans un sourire.

Il y a tant d’énergie dans les pas de danse qu’il est possible de faire tourner la terre autrement.

Il y a tant de choses à découvrir dans ce monde merveilleux pour celui qui est conscient que toute perception de la beauté ou de la laideur prend son origine derrière le regard.

Ce qui était une défaite peut devenir une nouvelle expérience et un nouveau gai savoir. Ce qui est une victoire peut être surmonté si nous la transposons pour le bien de tous.

Il n’y a pas de divisions naissant de l’esprit qui doivent remplacer la vie. Aujourd’hui, c’est beaucoup plus que la température, aujourd’hui, c’est beaucoup plus que l’événement, aujourd’hui, c’est beaucoup plus que ce qui te tourmente. Ce jour n’est pas qu’un soleil, ce jour n’est pas que les nuages, ce jour n’est pas que cette nouvelle qui tombe, ce jour n’est pas que notre travail.  Une telle vision réductrice ne peut qu’amener de la souffrance.

La vie n’est pas qu’une portion d’espace ou de temps, elle est majestueuse et tout être sain d’esprit devrait la préserver voir la célébrer. Alors, oublier ces guerriers conquérants et devez gais, riez!

Une chanson de Anggun et Florent Pagny – Nos vies parallèles

COPYRIGHT – DROIT D’AUTEUR – Daniel Jean – Si vous voulez copier ce texte merci d’indiquer la source dandanjean.wordpress.com, ne pas couper ou modifier les textes et le contenu merci

Jon Kabat-Zinn – Je ne sais pas   Leave a comment

Jon Kabat-Zinn parlant du  je ne sais pas chez le maitre Seung Sahn.

Ce biologiste américain Jon Kabat-Zinn a été le premier à proposer, dès 1979, la méditation comme approche thérapeuthique.

Publié 15 mai 2017 par dandanjean dans Contes

Tag(s) associé(s) : , ,

Nous le savons déjà   Leave a comment

image-lecteur

 

Lorsque nous revisitons l’histoire de notre humanité, il est fascinant de constater que beaucoup de réponses de nos quêtes actuelles ont été énoncées. En ce qui me concerne, il m’arrive fréquemment que je découvre un passage et qu’il me vienne à l’esprit que j’ai entendu récemment quelqu’un, oui encore à notre époque, chercher ardemment ce qui est sous nos yeux. Notre histoire illustre abondamment la sagesse et le savoir-faire des humains, tous différents et pourtant si complémentaires. Par exemple, prenez un livre qui traite de l’un de ces peuples: Mayas, Hindoues, Grecs, Égyptiens, Chinois, Juifs, Berbères, Celtes, Amérindiens, Tibétains, Bretons, Incas, Massaï ou les Aborigènes d’Australie et je vous mets au défi de ne pas y découvrir une ou des trames communes. Tous ces peuples différents ont exploré différentes facettes de la condition humaine et nous proposent une représentation du monde contributive à notre avancement.

J’en arrive à avoir l’impression que la difficulté n’est pas de connaître, mais d’agir avec une pleine conscience et en cohérence. Ce n’est pas le nombre de connaissances qui compte, mais ce que nous intégrons réellement dans nos modes de vie. Nous savons tous que nous devons protéger la terre, notre environnement, la difficulté est dans la mise en application et la constance.

Nous savons tous que la paix est essentielle pour le devenir de l’humanité, la difficulté est dans la mise en application et la constance.

Nous le savons déjà, il s’agit de passer à l’acte.

Une chanson de Jean-Jacques Goldman – A nos actes manqués

COPYRIGHT – DROIT D’AUTEUR – Daniel Jean – Si vous voulez copier ce texte merci d’indiquer la source dandanjean.wordpress.com, ne pas couper ou modifier les textes et le contenu merci

 

Publié 24 octobre 2016 par dandanjean dans Textes de mon cru

Tag(s) associé(s) : , , , , ,

Faire fleurir les plus beaux projets humains   2 comments

Vigneault violence

J’ai de la sympathie pour les personnes qui n’ont plus besoin d’apprendre, de savoir, car ils disent avoir trouvé la vérité qui s’est enracinée en des croyances. Elles n’ont plus le plaisir de découvrir, de chercher, de s’émerveiller devant un nouveau pas franchi.

Aujourd’hui, je me plais à penser qu’il vaut mieux ne pas lire qu’un seul livre, ne pas croire en quelque chose qui empêche de savoir, car seule la conscience va permettre de libérer les humains des chaînes des pensées semant les conflits et les guerres. L’éducation, l’ouverture à l’autre et la compassion sont les graines qui permettent de faire fleurir les plus beaux projets humains.

Une chanson Quand les hommes vivront d’amour interprété par Félix Leclerc, Gilles Vigneault et Robert Charlebois

Publié 15 février 2016 par dandanjean dans Textes de mon cru

Tag(s) associé(s) : , , , , , ,

Où est la vérité préfabriquée?   Leave a comment

Boutique rêves

Le public commet l’erreur fondamentale de croire qu’il existe des réponses déterminées, des « solutions » ou des conceptions qu’il suffirait d’exprimer pour répandre la clarté nécessaire. Mais la plus belle vérité ne sert à rien – comme l’histoire l’a mille fois montré –, tant qu’elle n’est pas devenue l’expérience première, profonde de l’individu.

Toute réponse univoque, celle que l’on dit « claire », reste cependant toujours fixée dans la tête, et il est extrêmement rare qu’elle pénètre jusqu’au cœur.

Ce dont nous avons besoin, ce n’est pas de « savoir » la vérité, mais de l’apprendre. Non pas d’avoir une conception intellectuelle, mais de trouver le chemin qui conduit à l’expérience intérieure irrationnelle et peut-être inexprimable en mots. Voilà le grand problème.

Rien n’est plus stérile que parler à propos de comment les choses doivent ou devraient être et rien n’est plus important que de trouver le chemin vers ces buts éloignés.

C.G. JUNG, L’âme et la vie

 

Une chanson Alexandre Poulin – L’écrivain acoustique

Publié 30 janvier 2016 par dandanjean dans Pauses lectures

Tag(s) associé(s) : , , , ,

L’invitation   Leave a comment

visage nature

Je ne suis pas intéressé par ce que tu fais pour vivre …

Je veux savoir ce qui brûle en toi et si tu oses rêver la réalisation de ce que tu portes dans ton cœur.

Je ne suis pas intéressé par ton âge …

Je veux savoir si tu prends le risque de passer pour un fou au nom de l’Amour, de tes rêves et de l’aventure qu’est la Vie.

Je ne suis pas intéressé à savoir quelles planètes sont en carré avec la Lune …

Je veux savoir si tu as touché le centre de ta propre tristesse, si tu as été ouvert aux trahisons de la vie ou si tu es devenu endurci et fermé par peur d’une peine prochaine.

Je veux savoir si tu peux t’asseoir avec la douleur, la mienne ou la tienne, sans bouger pour la cacher, l’amoindrir ou l’arrêter…

Je veux savoir si tu peux être dans la joie, la mienne ou la tienne, si tu peux danser avec ferveur et laisser l’extase te remplir complètement jusqu’au bout de tes doigts et de tes orteils sans nous dire de faire attention, d’être réalistes et de ne pas oublier les limites de l’être humain…

Je ne suis pas intéressé à savoir si ce que tu dis est vrai …

Je veux savoir si tu es prêt à décevoir les autres pour rester Vrai avec toi-même et si tu peux supporter d’être accusé de trahison et ne pas trahir ton Âme.

Je veux savoir si tu peux être fidèle et donc digne de confiance.

Je veux savoir si tu peux voir la beauté même lorsque ce n’est pas tous les jours joli et que la source de Vie réside en sa Présence.

Je veux savoir si tu peux vivre avec les échecs, les miens et les tiens et pourtant continuer à te tenir debout au bord du lac en criant à la pleine lune : « oui ».

Je ne suis pas intéressé de savoir où tu vis et combien tu gagnes …

Je veux savoir si tu peux te réveiller après une nuit de chagrin et de désespoir, de lassitude ou de douleur et faire ce qui doit être fait pour les enfants.

Je ne suis pas intéressé de savoir qui tu es et comment tu es venu jusqu’ici …

Je veux savoir si tu peux te tenir debout au milieu du feu avec moi et ne pas te dérober.

Je ne suis pas intéressé à savoir ce que tu as appris, où tu l’as appris et qui te l’a enseigné …

Je veux savoir ce qui te nourrit de l’intérieur lorsque tout s’effondre autour de toi.

Je veux savoir si tu peux rester seul avec toi-même et si tu jouis vraiment de ta propre compagnie dans ces moments de vide. »

Oriah Mountain Dreamer

Une chanson Amazing Grace (My Chains Are Gone) – Noteworthy

Publié 28 octobre 2015 par dandanjean dans Pauses lectures

Tag(s) associé(s) : , , , , ,

%d blogueurs aiment cette page :