Une question de sens avec Matthieu Ricard

ImAGE passage

Il faut pouvoir apprécier la valeur du temps. C’est la denrée la plus précieuse que nous ayons. Sénèque disait : « Ce n’est pas que nous n’avons pas beaucoup de temps, c’est que nous en gaspillons beaucoup. »

Il ne s’agit pas seulement de profiter du moment présent, mais de l’ensemble du temps qui passe. Sinon, c’est comme de l’eau qui coule entre les doigts et dont il ne reste rien.

Vouloir meubler le temps par des distractions, des choses qui nous dispersent n’est pas bon pour les facultés cognitives et ne nous rend pas vraiment heureux.

Réapprenons à s’imprégner de la beauté d’un beau paysage, de l’immensité de la perspective et à écouter les bruits de la nature. Le son du silence, qu’est-ce qu’il y a de plus beau ? Sans être dans la résistance, on peut essayer d’être présent à soi-même au quotidien, d’être dans la profondeur de son esprit.

*

Il est trop tard pour être pessimiste.

*

Il n’y a pas de grande tâche difficile qui ne puisse être décomposée en petites tâches faciles.

*

La question n’est pas de savoir si la vie a un sens mais comment donner un sens à sa vie.

Matthieu Ricard

Une pièce musicale de Lex Van Someren – Buddha

Répondre

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s