Où est mon corps ?

Les travaux en science de la physique démontrent que le corps humain est presque intégralement composé de vide. Une peut avoir le sentiment de vivre intensément, d’avoir un bon travail, une belle vie, il n’en reste pas moins que son corps n’est composé de presque rien. Ce qui est intéressant avec cette affirmation qui recoupe certaines visions des textes bouddhistes anciens, ces corps humains, bien qu’ils soient vides, ne peuvent être associés à la notion de rien. Le vide atomique fait en sorte que l’humain possède sa morphologie actuelle malgré le fait qu’il est composé de 99 % de vide, en grande partie en lien avec l’espace vide entre le noyau et les électrons.

Ainsi, le corps humain est un regroupement d’atomes. Nous sommes constitués d’un assemblage de milliards et de milliards d’atomes que nous voyons sous la forme de sang, d’os, d’organes, de muscles, de tissus, ou encore de cellules, ou même de molécules. Heureusement, nous sommes beaucoup plus qu’un amas d’atomes.

Chaque atome et chaque particule de notre corps jouent un rôle précis et ils ne font qu’y transiter. Nous baignons dans un monde vivant formé essentiellement de 4 atomes : carbone, hydrogène, oxygène et azote.

Des atomes s’échappent de notre corps tous les jours, d’autres s’y retrouvent.

L’air que nous respirons est un mélange de molécules, qui sont composées d’atomes, et nous baignons dans cet environnement, selon la physique subatomique.

Et sur la Terre, rien ne perd, rien ne se crée, selon les travaux d’Antoine Laurent de Lavoisier (1743-1794). Alors, une partie de mon corps s’échappe pour contribuer à un autre corps, et ainsi de suite.

 En avançant en âge, nos corps changent, nos pensées se défont et se font. Le concept de corps doit être considéré comme un état très provisoire. Nous ne sommes qu’un fragment, qu’un instant de l’immensité et de l’infini, une simple poussière d’étoiles.

Et paradoxalement, c’est de cette réalité du presque rien que nous ressentons notre presque tout avec gratitude. Une étincelle de conscience infime à ce grand tout créateur et merveilleux qui fait des interdépendances et des partages, un sens cohérent, une mélodie d’amour.

Une chanson de Claude Dubois – Au bout des doigts

Les paroles sur https://www.flashlyrics.com/lyrics/claude-dubois/au-bout-des-doigts-69

COPYRIGHT – DROIT D’AUTEUR 2022 – Daniel Jean – Vous pouvez copier ce texte en indiquant la source dandanjean.wordpress.com, SVP ne pas modifier les textes et le contenu sans approbation, merci.